Pragmatique de l’adulte avec trouble du spectre de l’autisme

 

Formateur  Marion CYPRIEN- PATRY

Orthophoniste

Date : 30 novembre et 1er décembre

Lieu : HÔTEL DIANA- 14 rue Ste Odile – 67120 MOLSHEIM

Durée : 2 jours (14 heures)

Résumé :

Si on dispose des outils pour repérer les difficultés linguistiques formelles des personnes avec TSA (lexique, syntaxe, phonologie) il est plus compliqué de repérer les difficultés qu’elles peuvent rencontrer dans l’usage de la langue (la pragmatique du langage), a fortiori quand la forme est de bonne qualité.

Ce décalage entre langage formel de bon niveau et difficulté d’adaptation à la situation de communication interpelle et peut déranger un interlocuteur, entraînant parfois un malaise ou une rupture des relations qui peut aller jusqu’à la désafférence totale de la personne autiste.

Quels que soient le niveau de langage, de développement intellectuel, le lieu (vivant chez ses parents, autonome, en foyer), le mode de vie (seul, en couple ou en famille) de la personne avec TSA, les difficultés à communiquer ont toujours des répercussions sur la qualité de vie des personnes concernées.

Il sera question dans cette formation de la spécificité des difficultés pragmatiques des personnes avec autisme, de leur prise en compte dans le bilan, puis durant le suivi orthophonique. En effet, il est important de bien connaître le profil linguistique et de communication des personnes pour adapter notre accompagnement, qui s’articule à la fois autour du développement de la compétence pragmatique mais aussi de la mise en place de solutions de compensation des difficultés, et de la psychoéducation.

 

Objectifs pédagogiques :

Si on dispose des outils pour repérer les difficultés linguistiques formelles des personnes avec TSA (lexique, syntaxe, phonologie) il est plus compliqué de repérer les difficultés qu’elles peuvent rencontrer dans l’usage de la langue (la pragmatique du langage), a fortiori quand la forme est de bonne qualité.

Ce décalage entre langage formel de bon niveau et difficulté d’adaption à la situation de communication interpelle et peut déranger un interlocuteur, entraînant parfois un malaise ou une rupture des relations qui peut aller jusqu’à la désafférence totale de la personne autiste.

Quels que soient le niveau de langage, de développement intellectuel, le lieu (vivant chez ses parents, autonome, en foyer), le mode de vie (seul, en couple ou en famille) de la personne avec TSA, les difficultés à communiquer ont toujours des répercussions sur la qualité de vie des personnes concernées.

Il sera question dans cette formation de la spécificité des difficultés pragmatiques des personnes avec autisme, de leur prise en compte dans le bilan, puis durant le suivi orthophonique. En effet, il est important de bien connaître le profil linguistique et de communication des personnes pour adapter notre accompagnement, qui s’articule à la fois autour du développement de la compétence pragmatique mais aussi de la mise en place de solutions de compensation des difficultés, et de la psychoéducation

 



Cliquez ici pour télécharger le programme complet et le contrat en 2 exemplaires

Vous aimerez aussi...